13 septembre 2012

(robe)étéINDIEN

J’ai enfin coupé dans mon joli tissu japonais acheté sur le salon pour l’amour du fil, il y a maintenant plus d’un an. J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce tissu qui représentait des instruments indiens (tissu pile dans le théme du D13 de ce mois). Malgré tout ce temps passé dans mon coffre je n’ai pas pu l’oublié puisqu’il est même devenu notre fond d’écran (j’étais certaine que ce tissu plairait à mon amoureux, il accepte même que je lui fasse une petite pochette avec les chutes de tissu).

Le souci avec les tissus coup de cœur c’est que l’on ose pas couper dedans par peur de choisir le mauvais projet. C’est en feuilletant le Burda du mois de décembre que le projet robe d’été a été attribué à ce tissu. C’est tout à fait logique, mois de décembre, hiver, modèle sans manche dans les magazines, au moins j’ai pu laisser murir mon projet. Projet qui était d’ailleurs un peu risqué puisque j’avais en tête de l’associé à un tissu à gros pois comme ci le tissu principal n’était pas assez chargé,…

L’autre souci des tissus coup de cœur, c’est que l’on veut une grande et belle chute de tissu qui nous permettra peut être de faire un autre projet avec. Au début, je ne m'étais pas décidée entre une robe ou top et comme je souhaitais utiliser qu’une largeur de tissu, j’ai coupé le maximum que je pouvais sur cette largueur. Et puis j’ai demandé à mon amoureux de trancher, parce que je n’arrivais pas à me décider (je pense que j’aurais choisi top parce que je n’avais plus qu’un ourlet à faire pour que le projet soit fini mais j’avais envie  d’une robe donc sont choix a été le bon). Remotivée par la version robe, alors que mon projet était presque terminé, j’ai utilisé le tissu de l’encolure pour rallonger ma version et comme elle était encore min-mini j’ai fait les finitions avec un ourlet roulotté au fil doré. Je n’aurais jamais osé mettre ce type de fil dans ma surjeteuse (même si j’y avais déjà pensé) avant de le lire que c’était possible dans mon livre « Guide de la couture à la surjeteuse » et c’est vrai que le résultat est très sympa, mais j’ai dû faire un mauvais réglage et j’ai l’impression que le fil a coupé à certains endroits après lavage, technique à retenter donc.  Elle est encore mini mini pour aller travailler avec, mais parfaite pour les balades au bord de la mer et je pense que je vais beaucoup en profiter cet hiver avec un sous-pull et des collants.  

18-2

11-2

9-2

1-2

Robe 102, burda décembre 2011, sans le noeud

Plein d’autre inspirations sur un air d’été indien, ici.

3_grelots_3_coul_copie

Posté par lesondesgrelots à 18:30 - - Commentaires [22] - Permalien [#]


04 septembre 2012

miniJUPE(c*op-c*opine)dorée

En essayant une petite jupe en lin chez C*p-C*pine en avril dernier, j’ai résisté à l’achat (même pendant les soldes à –50%) et je me suis mise dans l’idée de réaliser mon 1er patron maison en m’inspirant beaucoup du modèle. Aidé de mon livre “Vol.1 Le modélisme de mode. Coupe à plat les bases”, j’ai d’abord tracé le patron de la jupe de base selon mes mesures. Et puis lors de mon cours de couture, nous avons apporté les modifications à la jupe de base pour avoir un modèle ressemblant. Le traçage du patron a été une expérience très enrichissante, je pense qu’à l’avenir cette expérience me sera d’une grande utilité pour choisir la taille d’un patron du commerce surtout pour les magazines Burda ou modifier un patron japonais par exemple.

1

2

J’ai ensuite fait une toile pour savoir si cela valait le coup de continuer ou si je filais en boutique pendant les soldes (en plus pour une fois il restait ma taille même en 3ème démarque, ça été dur de résister). Après quelques ajustements de la toile, j’ai épinglé mon patron sur mon joli lin doré.

3

Et puis motivé par le défi jupe du mois d’août “mini” sur T&N, j’ai terminé ma mini cop en lin la semaine dernière et je suis plutôt contente du résultat et de la ressemblance.

9

8

6

7

Patron maison, lin mordoré, Cousette.

Et une dernière photo sur l'envers pour vous montrer mon 1er ourlet invisble à la main, grâce aux conseils de Mathilde sur T&N, (je commence presque à aimer coudre à la main) et mes jolies finitions ...

10

Liberty Tissus Anglais, acheté sur le salon, Créativa Nantes. 

L'inconvénient c'est que mon lin se froisse beaucoup plus que l'original. Ah, si je pouvais trouver un revendeur des tissus c*op-c*pine en trop, je serais aux anges...

3_grelots_3_coul_copie

Posté par lesondesgrelots à 20:57 - - Commentaires [10] - Permalien [#]